C’Space 2013 : 4 nouvelles fusées

  • 0

C’Space 2013 : 4 nouvelles fusées

Tags : 

cspace2013_01.JPG

Cet été, une dizaine d’étudiants de l’IPSA se sont rendus à Biscarosse (Landes) pour participer à l’évènement C’Space, organisé par le Centre national d’études spatiales (Cnes) et l’association Planète Sciences. A cette occasion, ils ont pu lancer plusieurs appareils. Retour sur l’évènement avec Sylvain Pernon (Epitech promotion 2005), professeur d’informatique et de mécatronique à l’IPSA et encadrant de ce projet mené en collaboration avec l’association AeroIPSA.

Pourquoi les étudiants de l’IPSA ont-ils été amenés à participer à l’édition 2013 de C’Space ?

C’Space est une initiative née de la collaboration entre le Cnes et Planète Sciences. Chaque année, elle accueille plusieurs centaines d’étudiants venus tester et lancer des fusées depuis le centre DGA-EM. J’ai donc proposé à l’association de fusées de l’école AéroIPSA de participer à l’expérience.

Les étudiants ont pu participer à la manifestation dans deux catégories :

  • Mini-fusées : il s’agit de petites fusées d’environ un kilo pour 40 à 50 centimètres de hauteur. Ce sont des appareils simples, idéaux pour une première notion de la conception et du vol des fusées. Les étudiants de première, deuxième ou troisième année peuvent se faire la main dessus.
  • Fusées expérimentales : les volumes sont plus importants (entre dix et quinze kilos) de même que les hauteurs atteintes (entre un et trois kilomètres de hauteur). Elles demandent un travail et des études beaucoup plus poussés. Le projet Big MACH proposé par l’école entrait dans cette catégorie. Des étudiants de quatrième année ont été mobilisés dessus dans le cadre de leur projet d’innovation et de recherche (PIR).

Comment la conception fusée entre-t-elle dans le cadre de la formation proposée par l’école ?

L’intérêt de ce type de projets, c’est qu’ils sont pluridisciplinaires. A l’instar de la robotique, la conception fusée fait appel à la mécanique (fuselage), à l’électronique (système d’allumage), à l’aérodynamique (mécanique des fluides, stabilité, résistance…) et à l’esprit de recherche des étudiants (mesures d’altitude, de vitesse…).

Du fait des différentes catégories, toutes les promotions peuvent être concernées et mettre en application les différentes connaissances théoriques et compétences qu’ils auront acquis lors de leur cursus. Nous leur mettons également à disposition le matériel et les infrastructures de l’école ainsi que l’appui des professeurs et intervenants pour les conseiller.

L’expérience sera-t-elle répétée l’année prochaine ?

Avec la reprise d’activités d’AéroIPSA à la rentrée, nous avons déjà décidé que nous présenterions de nouveaux projets pour le C’Space 2014. Nous allons poursuivre ce que nous avons commencé avec Big MACH, avec pour objectif de lancer une fusée supersonique (Supe Big MACH). Nous envisageons également de lancer une fusée expérimentale supplémentaire qui larguera un drone en altitude.

Enfin, je participe au projet Ares dans le cadre de Perseus, qui travaille au lancement d’une fusée expérimentale modulaire. Je vais essayer d’y faire participer des étudiants de l’école.
Si vous souhaitez rejoindre cette aventure passionnante, n’hésitez pas à contacter AéroIPSA ou à venir me voir dans le laboratoire de mécatronique de l’école.


À propos du C’Space
Organisé par le CNES, l’association Planète Sciences et le concours de l’Armée de terre, le C’Space est un concours annuel pour les passionnés d’aérospatial qui rassemble près de 200 étudiants de cultures et d’horizons différents.


Retrouver cet article sur le site de l’IPSA : Cliquer-ici


About Author

Jeremy Longer

Jeremy Longer

Promo 2015 - Conception des systèmes spatiaux et mécatroniques

Leave a Reply

Se connecter

Merci de se connecter au site.

Actuellement Connecté

No one is online right now

%d blogueurs aiment cette page :